Le Covid-19 menace la sécurité alimentaire
Savoir

Le Covid-19 menace la sécurité alimentaire

La pandémie de Covid-19 a affaibli les systèmes agroalimentaires de nombreux pays. Dans les pays en développement notamment, la situation est précaire. La pression sur les ressources naturelles et les surfaces agricoles est grande, et le changement climatique ne fait que l’accentuer. Les défis pour l’agriculture mondiale sont immenses. L’agriculture doit gagner en efficacité et devenir plus respectueuse de l’environnement.

vendredi 22 janvier 2021

Depuis le début de la pandémie de Covid-19, les Nations Unies mettent en garde contre une nouvelle catastrophe alimentaire. S’exprimant devant le Conseil de sécurité des Nations Unies, le président du Programme alimentaire mondial s’est montré extrêmement préoccupé: «Il existe également un réel danger que l’impact économique du Covid-19 fasse plus de victimes que le virus lui-même.» Le cas de Madagascar illustre la précarité de la situation actuelle. La crise économique déclenchée par le virus et plusieurs épisodes de sécheresse ont des répercussions pour 1,35 million de personnes. Dans le sud de l’île, un tiers de la population est menacée par la faim.


Renchérissement des produits alimentaires
La crise sanitaire a mis à mal les systèmes agroalimentaires de nombreux pays en développement. Les chaînes de livraison ont été interrompues par les couvre-feux, avec des répercussions sur la situation alimentaire. En Afrique de l’Est, les restrictions à la liberté de mouvement ont entravé la lutte contre les criquets pèlerins. Les livraisons de pesticides pour lutter contre les insectes n’ont pas toujours suivi. Des confinements stricts dans de nombreux pays ont frappé de plein fouet les personnes du secteur informel qui vivent de petits boulots journaliers. La pandémie s’est accompagnée d’un coup de frein sur l’économie mondiale. Ces crises ont entraîné des baisses de revenus et des hausses de prix de quelques produits alimentaires, qui sont devenus inabordables pour beaucoup. Si l’on veut disposer d’une offre de produits sains et abordables en quantités suffisantes, il faut absolument augmenter la productivité.


Une alimentation saine a un prix
Les risques de cette dynamique pour la sécurité alimentaire et l’alimentation sont importants. Avant l’éclatement de la pandémie, le dernier rapport de la FAO sur l’état de la sécurité alimentaire et de la nutrition estimait à 2 milliards le nombre de personnes touchées par une insécurité alimentaire modérée ou grave. Une alimentation saine coûte 60 pour cent de plus qu’une alimentation suffisamment nutritive, et près de 5 fois plus qu’une alimentation suffisamment énergétique (qui ne considère que le nombre de calories). Plus de 3 milliards de personnes ne pouvaient pas se permettre une alimentation saine.


Plus de développement durable grâce à l’innovation
Selon la FAO, la demande en aliments et autres produits agricoles devrait augmenter de 50% entre 2012 et 2050 (cf. p.102). Dans le même temps, les ressources naturelles, comme la terre et l’eau, sont toujours plus sous pression. L’aggravation du manque d’eau menace la sécurité alimentaire et l’alimentation. Aujourd’hui déjà, 70% des prélèvements d’eau douce sont destinés à l’agriculture. Du fait de la hausse de la demande et de la course à l’eau douce, les quantités d’eau douce s’amenuisent dangereusement. L’utilisation de l’eau doit gagner en efficacité. De nouvelles techniques, comme les ciseaux moléculaires CRISPR/Cas9, peuvent jouer un rôle déterminant dans la sélection de variétés végétales plus robustes. Produire plus avec moins restera le grand défi des décennies à venir. Il est impossible de revenir à des systèmes agricoles moins productifs. L’agriculture doit se tourner vers des techniques plus respectueuses des ressources et du climat. Et miser sur la recherche, l’innovation et la coopération.

Articles similaires

L’économie circulaire dans la production des denrées alimentaires
Savoir

L’économie circulaire dans la production des denrées alimentaires

Réutiliser au lieu de jeter : dans de nombreuses branches économiques, l’économie circulaire prend de l’ampleur. La production agricole aussi devra s’organiser selon ces principes. Cela vaut en particulier pour l’utilisation du sol, la fabrication d’engrais et la production fourragère.

Comment nous restaurerons les terres agricoles
Savoir

Comment nous restaurerons les terres agricoles

De l’agriculture dépendra que les générations futures aient de quoi se nourrir. Il appartient aux agriculteurs de tout mettre en œuvre pour la production des denrées alimentaires.

Révolution à la ferme
Savoir

Révolution à la ferme

La méthode CRISPR/Cas va révolutionner des pans entiers de la sélection végétale. Elle est plus que bienvenue pour relever les défis qui attendent l’agriculture au cours de ce siècle et qui menacent la sécurité de l’approvisionnement.

Brevets : la Suisse fait la course en tête
Savoir

Brevets : la Suisse fait la course en tête

Le nombre de demandes de brevets est un indicateur important de la capacité d’innovation d’un pays. Aucun autre pays que la Suisse ne compte autant de demandes de brevets par habitant. Aujourd’hui comme demain, la Suisse devrait continuer de prendre soin de son cadre favorable à la recherche.

Autres contributions dans Savoir